Ma critique du film de Michel Subiela

La Bête du Gévaudan - Michel Dubiela

Fait en 1967, il s'agit du premier film sur l'histoire de la Bête. Meilleur film, serait-on tenté de dire. On a parfois l'impression de voir le livre de Pourcher porté à l'écran. Les anecdotes ne manquent pas (Jacques Portefaix, Marie-Jeanne Valet, les gardes princiers dans les bourbiers, etc...) ce qui donne une bien meilleure approche de l'affaire que tout ce qui a été fait depuis sur le sujet.

Les acteurs arrivent avec brio à nous faire ressentir cette peur panique qui devait saisir le peuple, face à un fléau insaisissable tant par la foi que par les chasses. Pas de scènes avec des milliers de figurants, mais juste ce qu'il faut là oùil faut. On ne regrette pas, par exemple, de ne voir en guise de bête qu'une silhouette qui s'enfuit dans le lointain. Cela a pour moi beaucoup plus d'impact que la sauvagerie de la Bête de Christophe Gans (...).

Bref, c'est le seul film dont on peut dire qu'il a été fait "sur l'affaire de la Bête du Gévaudan", et non pas qu'il en a simplement été inspiré. La différence peut sembler anodine, mais elle a son importance...Au moins pour moi.