Taxidermie assistée par ordinateur

Introduction

Avant de m'attaquer à l'aspect extérieur de la Bête du Gévaudan, il faut s'occuper de la base. À partir de quoi travailler puisque plus rien ne subsiste de l'animal ?
J'ai longtemps tourné et retourné dans ma tête la manière dont on pourrait procéder avant de faire le premier croquis. Mais le style "fil de fer en 2D" n'était pas satisfaisant. Alors je me suis tourné vers une phase de modélisation 3D...en allumettes. Souriez tout votre saoûl, mais je suis très sérieux et j'en veux pour preuve la photo ci-dessous, datant du début de l'année 2004 :

Bête en allumettes

Résultat assez marrant je trouve enfin, ça a surtout été marrant à monter (!). Mais sans aucune référence à côté, j'avoue que ça n'évoque rien. J'ai donc fait un homme, lui aussi en allumettes :

Bête et humain en allumettes

Mais le défaut principal de cette maquette est qu'elle ne prend pas du tout en compte les omoplates (un oubli récurrent à tous les stades de reconstitution...). Le dos est plat, attaché directement aux épaules, et la tête est posée à même le tronc sans longueur de cou... Bref, un premier jet avec tout ce qu'il peut comporter d'erreurs. Mais la machine était enclenchée et l'idée allait me tarabuster jusqu'à la fin.

N'étant pas un crack en infographie, il m'a été impossible d'aller plus loin à cette époque là, alors la maquette a fini sur une étagère. Un jour, à force de chuter sous les assauts de mon chat, j'ai du me résoudre à la mettre à la poubelle. Il m'aurait fallu un miracle pour continuer.

Et puis un peu par hasard, à un moment où cette section là dans mes recherches était au point mort tant je n'avais aucune piste, j'ai rencontré Lionel, un infographiste neo-bestieux qui cherchait quelqu'un pour le renseigner sur le physique de la bête, afin d'en faire modèle numérique...

Appelez ça de la chance, une coïncidence, moi je trouve que c'est bien tombé. Un premier échange de mail nous a permis de discuter un peu de l'idée que chacun se faisait du travail. Nous sommes vite tombés d'accord sur la manière dont nous allions procéder : créer une page web pour faire profiter tout le monde de l'avancée des travaux, et une fois ce premier projet informatique terminé, trouver un moyen d'en faire une sculpture ou un moulage taille réelle (oui, nous étions aussi rêveur l'un que l'autre)...

-> Suite

-> Retour en haut de la page