Le loup : présentation
Louveteau

Un loup venant de l'est serait arrivé par migration jusqu'en Gévaudan. Il se serait éventuellement nourri de chair humaine sur les champs de bataille de la récente guerre de sept ans (1756 / 1763).
La question du loup est sujette à énormément de polémique. On peut comprendre pourquoi quand on voit le monde aseptisé dans lequel on veut nous faire vivre, où tout doit être virtuel pour pouvoir exister (un doux paradoxe de ce 21ème siècle). Le loup est un prédateur, on est tous d'accord là-dessus et comme me l'a dit lui-même Michel Louis lors d'un entretien téléphonique : "il faut cesser de croire au Petit Chaperon Rouge". Quelques séances avec des lupologues confirmés m'ont convaincu que le loup n'attaque pas l'homme. "Trop pétochard" dirait Franz, et je pense comme lui : un loup, même poussé par la faim au ventre ne se détournera jamais de la proie facile. Entre le berger armé d'un bâton et l'agneau sans défense, l'animal aura vite fait son choix lequel, j'en suis profondément persuadé, ne sera jamais le berger. Il n'y a qu'à voir le comportement des loups réintroduits venus jusqu'en France : ils n'attaquent jamais que le bétail !

Louveteau

Mais le professeur Jean-Marc Moriceau a porté à nos oreilles d'intéressantes archives attestant d'attaque du loup sur l'homme.
Alors quoi ? Finalement on s'est trompés, pardon aux familles ?
C'est un peu plus compliqué que cela : il arrive de temps à autres au cours de l'histoire d'un pays, d'un peuple, que la famine ou la maladie décime les gens et "fasse sortir les loups du bois". On se souviendra de Courteaud, le gros loup mâle apha de la meute qui terrorisa Paris au 15ème siècle, on dénombre aussi d'autres cas d'animaux dévorants à travers l'histoire. Car selon monsieur Moriceau, un très petit pourcentage de loups sauvages peut devenir anthropophage.

J'ajouterai qu'il faut également que la santé de la société humaine qu'il cotoie soit également faible. Que dire, par temps de famine, d'un loup un peu moins pereux que les autres qui, alors qu'il ne trouve plus dans la nature le gibier dont il se nourrit, grignotte le corps d'un adulte mort de faim ? De fil en aiguille, imaginer ce loup prendre de l'assurance et finir par attaquer des humains en bonne santé, il n'y a qu'un pas. Mais ces choses là étaient rares : Jean-Marc Moriceau a mis en évidence 3000 attaques de loup sur l'homme en 500 ans, ce qui est bien peu quand on ramène la moyenne à une seule année = 6 attaques seulement.
De plus, les conditions déclencheuses de ce genre de comportements sont quasi impossibles à retrouver de nos jours, hormis quelques pays de l'Inde semble-t-il. Le loup qui revient dans nos campagnes n'est pas celui qui nous mangera. Par comparaison avec les attaques de loups citées par monsieur Moriceau, j'ajouterai qu'on estime entre 250 000 et 400 000 le nombre d'accidents impliquant un chien en France chaque année. Sur ce chiffre, au moins 70 000 finissent par une hospitalisation avec des soins pouvant être lourds. 22% des victimes seraient des enfants de moins de neuf ans (source hospitalière).
Je finis donc par ce petit tableau récapitulatif :

Loup Chien
Nombre d'attaques en France sur un an 6*
(moyenne sur 500 ans)
entre 250 000
et 400 000
Nombre d'hospitalisations en France sur un an ?? 70 000

* à des époques où les loups était bien largement plus nombreux qu'aujourd'hui en France...

Alors, vous trouvez toujours le loup dangereux ?
Mais ce n'est que mon avis personnel propre à moi-même...




Retour en haut de la page