Loup des Chazes : le rapport de Jaladon

« 27 septembre 1765.
Je soussigné Charles Jaladon, maître et démonstrateur de chirurgie, lieutenant de M. le premier chirurgien du Roi, chirurgien major du régiment de Riom, membre de l'académie des sciences et arts de cette ville de Clermont-Ferrand, certifions qu'en vertu de l'ordonnance de Mgr de Ballainvilliers, intendant de la province d'Auvergne, me suis transporté en son hôtel à l'effet d'y voir et visiter la bête féroce qui a fait tant de ravages dans le Gévaudan et les montagnes de l'Auvergne. A laquelle j'ai remarqué les cicatrices et plaies dont il sera fait mention ci-après, et l'ayant faite transporter chez moi j'ai fait les plus exactes perquisitions sur toutes les parties de son corps en présence de Maître Benoît du Vernin, docteur en médecine et doyen de son collège, et de Maître François Fargeon, maître en chirurgie, prévôt de sa compagnie, J.-B. Raymond, aussi maître et démonstrateur en chirurgie, qui ont la bonté de m'aider à l'examen et dissection dudit animal après lesquelles perquisitions il résulte les remarques suivantes :

« Proportion du temps que j'ai pris.

« Nombre de dents:

« Le présent procès-verbal est sincère et véritable, en foi de quoi j'ai signé avec les ci-dessus nommés, à Clermont-Ferrand le 27 septembre 1765. J. D. F. R. »
(A.D. P.-de-D. c. 1736).

Retour en haut de la page